INSEMINATION ARTIFICIELLE AVEC LE SPERME DU CONJOINT

Imfer:Home/INSEMINATION ARTIFICIELLE AVEC LE SPERME DU CONJOINT
INSEMINATION ARTIFICIELLE AVEC LE SPERME DU CONJOINT 2017-05-22T11:32:37+00:00

Insémination artificielle

La technique consiste en l’introduction de spermatozoïdes dans l’utérus au moment même de l’ovulation, pour augmenter les possibilités de conception.

Cette technique est recommandée lorsqu’il y a un facteur masculin modéré ou lorsque l’ovulation est délicate (cycles irréguliers ou absence d’ovulation). Mais il faut qu’il y ait une trompe perméable ou que le temps de stérilité ne soit pas prolongé.

Néanmoins, il est possible de réaliser l’insémination dans le cycle naturel de la femme. Pour augmenter les chances de succès, il est habituel de stimuler légèrement les ovaires afin de garantir la maturation d’au moins 1, 2 ou 3ovules. C’est la raison pour laquelle l’ensemble du traitement est contrôlé par des écographies. On connaît de cette manière le nombre d’ovules qui se produisent et on détermine de même la date à laquelle l’ovulation se déclenchera. Même ainsi, les chances de succès de cette technique sont de l’ordre de 15 à 20% à chaque tentative. La grossesse étant obtenue, la possibilité d’une grossesse multiple est de 15%.

Le jour de l’ovulation, le conjoint remet un échantillon de sperme au laboratoire, 1 ou 2 heures avant l’insémination. Ce sperme est traité de manière à récupérer les spermatozoïdes mobiles et à les concentrer dans un volume réduit. À l’aide d’une canule, les spermatozoïdes sont ensuite déposés dans l’utérus, en évitant de cette manière le long parcours qu’ils devraient réaliser de façon naturelle du vagin à la trompe, l’endroit où se produit la fécondation de l’ovule par le spermatozoïde. Le processus est indolore et se réalise en quelques minutes. La patiente peut repartir chez elle avec les instructions concernant la progestérone pour améliorer les chances de succès, jusqu’au test de grossesse. S’il est positif, elle devra continuer à le prendre.

Pour réaliser l’insémination, il est nécessaire de disposer d’au moins 2-3 millions de spermatozoïdes à mobilité progressive. Cependant, si aucune grossesse n’est obtenue après 3 à 4 cycles d’insémination, il est conseillé de passer à la technique de Fécondation in vitro.